le sei shiatsu do

Le sei shiatsu do , ou « voie du shiatsu sincère » a été élaboré par Bernard Bouheret, lui-même formé au Koho shiatsu. Le bilan de santé se fait par la prise des pouls chinois qui,  selon les anciens chinois, « ouvre la porte à l’être ».

Le praticien de sei shiatsu do peut utiliser tout au long du « parcours du corps » diverses techniques telles que : pressions rythmées sur les méridiens, massage profond d’un point d’acupuncture ou d’une partie du corps, frottements, étirements, percussions ou encore la main simplement posée, à l’écoute.

Dans le shiatsu le toucher prend une forme thérapeutique en ce sens qu’il peut traiter les raideurs musculaires (lumbagos, torticolis) et les troubles des grands rythmes du corps (sommeil, digestion, élimination),  apporter soutien et équilibre lors de traumatismes psychiques (séparations, suites de deuil, ruptures dans la vie, chocs) ou encore accompagner les étapes de la vie (adolescence, grossesse, ménopause).

Attentif aux zones de blocages, lieux de rupture de la circulation de l’énergie vitale, le praticien s’attache à faire circuler à nouveau l’énergie dans les organes et dans les méridiens, en libérant les tensions, afin de retrouver fluidité et unité.

Le bilan de santé se fait par la prise des 12 pouls chinois sur l’artère radiale, qui correspondent au douze méridiens principaux. Le shiatsu se pratique traditionnellement au sol, au travers des vêtements, il peut aussi être pratiqué sur chaise (personnes âgées, femmes enceintes…), une séance thérapeutique dure 45 minutes à une heure. Le corps est parcouru dans son entier, le parcours du corps débute par une prise de contact sur le dos, (le patient est allongé sur le ventre), le dos étant la partie du corps la plus yang, la plus externe, on abordera progressivement les zones plus intimes : jambes, ventre.

La prise des pouls chinois, Classique des pouls. Wang Shuhe (210-280)

La séance commence et se termine par la prise des pouls.