le yin et le yang dans la pratique

Les lois de circulation de l’énergie telles qu’elles qu’elles sont utilisées quotidiennement par le praticien sont de véritables outils pour la pratique thérapeutique :

Le yin et le yang sont deux principes antagonistes et complémentaires qui sous-tendent toute manifestation de la vie, deux polarités nécessaires à la vie.

Les méridiens yang amènent l’énergie du ciel vers la terre, soit – l’homme étant représenté les bras levés vers le ciel – des mains jusqu’aux pieds, les méridiens yin sont ascendants, et amènent l’énergie de la terre vers le ciel : des pieds vers les mains.

Ces lois de circulation de l’énergie auront une importance essentielle dans notre pratique du shiatsu : le yang a tendance à monter (le yang est rattaché à la chaleur qui monte, au feu qui s’élève) et, dans la pratique, un excès de yang pourra se traduire par des maux de tête, des yeux rouges, des pensées excessives… Le praticien de shiatsu s’attachera alors à faire descendre l’excès de yang vers le bas du corps, les effets sont parfois spectaculaires.

Le yin (l’eau est yin, elle descend, s’infiltre, s’écoule vers le bas) dans sa tendance à stagner dans le bas du corps entraînera des jambes lourdes et douloureuses, voire gonflées, là encore le praticien insufflera dynamisme et tonicité afin de faire circuler l’énergie stagnante.

yin, le versant ombragé de la colline, et yang, le versant ensoleilléLe yin, le versant ombragé de la colline, et le yang, le versant ensoleillé.