missions AIST au Pérou en 2015

 

Transmission du SHIATSU à l’APAINE, Sicuani, Pérou, du 13 au 29 novembre 2015 avec deux co-équipières Monique et Clara

Clara et Mashiel en séance de shiatsu

Clara et Mashiel en séance de shiatsu

Nous donnons des shiatsu de 8h à 13h aux enfants du complexe éducatif qui jouxte l’APAINE (Asociación Pro Atención Integral para Niños Excepcionales, centre de rééducation pour enfants handicapés), et aux adultes extérieurs. Les cours ont lieu l’après-midi de 14h à 17h00, y assistent le personnel de l’APAINE : Veronica, Manuela, Felipa, des stagiaires de l’APAINE ainsi que les membres de l’association Allin Kawsay (le « Bien Vivre » en quechua) : Jean, Silvia, Aurora, Roxana, Brigida, qui ont reçu l’enseignement en shiatsu de Veronica et Manuela une fois par semaine depuis la dernière mission AIST de mai 2015.

Huit à dix personnes motivées participent aux cours. Nous avons revu le protocole simplifié, les points Mu et les points Shu, la prise de pouls, revu également les bases théoriques et abordé le shiatsu fluidique. Le groupe est uni et avance bien. La venue de Allin Kawsay a insufflé un dynamisme aux élèves de l’APAINE.

Manuela et Veronica ont été des enseignantes remarquables aux dires des membres de Allin Kawsay, je le vérifie aussi pendant les cours puisque c’est la première fois qu’ils reçoivent l’enseignement de l’AIST en direct. Ils se sont appuyés également sur les ressources pédagogiques que nous leur avions fournies. Les membres d’Allin Kawsay pratiquent régulièrement le shiatsu entre eux dans le cadre familial ou amical. Ceux d’entre eux qui ont assisté aux cours vont transmettre à leur tour ce qu’ils ont appris à ceux qui n’ont pas pu venir. Ils vont aussi continuer les cours avec Manuela et Veronica pendant notre absence.

L’association Allin Kawsay, dirigée par Jean Bouquet, français qui vit depuis vingt-cinq ans au Pérou, organise des ateliers en partenariat avec le ministère de l’éducation péruvien et propose aux enseignants des outils de communication non-violente pour la diffusion de la culture de paix.

Nous avons évoqué ensemble la possibilité de transmettre un protocole destiné aux enseignants des écoles qui serait appliqué par les élèves pendant la journée scolaire. Ce projet tient compte de l’emploi du temps déjà très chargé des membres de Allin Kawsay et des projets déjà en cours avec les enseignants, les parents d’élèves et les élèves référents dans les collèges où intervient Allin Kawsay.

Afin de mieux comprendre les activités que mène Allin Kawsay je vous propose de regarder un petit film qui a été réalisé sur l’association :

Pour les participants de l’AIST c’est véritablement un stage intensif à chaque fois, car s’adapter est le maître mot, s’adapter aux enfants, à la langue, au travail intense, inventer de nouvelles postures pour le shiatsu, de nouveaux gestes. Si la première semaine demande des efforts d’adaptation, la deuxième semaine est fluide pour toutes les trois, beaucoup de joie et de rires nous accompagnent.

Les membres de l’APAINE et de Allin Kawsay nous ont offert une despedida magnifique, nous avons mangé, ri, chanté, dansé sur des huaynos, des rancheras, des marineras, des chansons françaises.

Manuela, Margarita, Béatrice, Veronica, Jean : La despedida

Manuela, Margarita, Béatrice, Veronica, Jean : La despedida

Jean, Roxana, Veronica, Jesusa, Monique : La despedida

Jean, Roxana, Veronica, Jesusa, Monique : La despedida

Felipa avait échoué à l’examen six mois auparavant, elle a demandé à me faire un shiatsu l’avant-dernier jour, j’ai été profondément touchée par ses mains, une vraie présence. Je lui ai donc donné officiellement son diplôme de niveau 1 de shiatsu, c’est le troisième certificat délivré par l’EST outre-mer. Je suis très heureuse de la progression des élèves de l’APAINE, Manuela et Veronica m’ont dit appliquer certaines pratiques de shiatsu durant les séances de rééducation.

 

J’ai eu la joie de participer à six missions AIST à l’APAINE depuis la première avec Chantal en mai 2012, les enfants du centre éducatif ont grandi, certains marchent et sont épanouis, d’autres ne marchent plus, ne parlent plus… Avec la mise à distance que permet le temps qui passe je suis consciente du chemin parcouru par les élèves, par les patients, j’ai été moi-même travaillée et transformée, j’ai vu des transformations et beaucoup de vie.

La prochaine mission AIST au Pérou aura lieu de 16 au 27 novembre 2015, le groupe d’élèves s’élargit avec la participation des membres de l’association ALLIN KAWSAY, qui ont reçu l’enseignement d’élèves péruviens formés au SHIATSU.

Mission AIST du 4 au 15 mai à Sicuani

Remise des diplômes de Shiatsu à l'APAINE

Remise des diplômes de Shiatsu à l’APAINE

La mission a été joyeuse, douce et fluide à l’APAINE. Les soins avaient lieu le matin du lundi au vendredi et les cours l’après-midi. Maria Luisa et Carmen se sont très vite adaptées et régalées avec nos amis péruviens, enfants et adultes. La première semaine nous révisons le protocole simplifié et des notions d’énergétique chinoise en vue de passer un examen qui aura lieu le dernier jour.

Nous avons vécu de beaux moments ensemble comme cet instant où Liz, étudiante en kiné en contrat temporaire, très volontaire et dynamique, nous dit, à la fin d’un cours sur les pouls, « qu’elle n’aurait jamais pensé vivre une telle expérience », elle était émue en nous le disant, et nous touchés en l’écoutant.

La deuxième semaine notre groupe s’agrandit avec la participation aux cours des membres d’une association locale Allin Kawsay, qui signifie « bien vivre », « vivre en harmonie » :

http://allinkawsay.org.pe/sites/default/files/pdf/ecoles_de_la_paix.pdf

L’association Allin Kawsay a été créée en 1996 par des péruviens et des européens qui travaillaient au Pérou. Allin Kawsay s’est penché sur le thème de la place des femmes dans la société péruvienne et sur les origines de la violence au Pérou. L’association a créé et gère actuellement un foyer d’accueil pour adolescents dans la région de Puno, et travaille à Sicuani auprès des enseignants des écoles afin de diffuser une pédagogie ouverte sur le respect mutuel et la culture de paix. Nous avons rencontré Jean, Silvia, Aurora, Roxana, Miguel et Nefdy, ils sont quinze au total, de diverses nationalités : française, suisse, péruvienne, espagnole. Ils travaillent en coopération avec le ministère de l’éducation péruvien, mettent en place des ateliers autour de la prévention de la violence, de l’accompagnement et la gestion des conflits. Leur pratique s’appuie sur le travail d’Alice Miller, qui a exploré et travaillé sur la pédagogie et les racines de la violence.

Ca a été une très belle rencontre qui je le pense va nourrir et soutenir notre travail à Sicuani, en effet Aurora, qui a assisté avec entrain aux cours de shiatsu la deuxième semaine et reçu des séances de shiatsu voudrait apprendre le shiatsu, elle a proposé au personnel de l’APAINE de se rencontrer pour pratiquer ensemble et je ne doute pas qu’avec sa belle motivation elle y arrive. L’idée étant que nos jeunes diplomées, Veronica et Manuela, puissent transmettre à leur tour ce qu’elles ont reçu. La prochaine mission verrait donc un groupe élargi aux membres d’Allin Kawsay qui souhaiteraient se former au shiatsu.

Je voudrais terminer par cette lettre que nous avons reçue d’une patiente :

UN SENTIR

Voy al encuentro del Shiatsu 

entonces se presenta lo que temo,

los nudos y memorias acumuladas

en el tejido y estructuras de mi cuerpo.

Soy consciente del dolor que han contenido…

Vivo un rato al borde del abismo

Una mano sanadora, mis agitaciones calma

Lo que temo desaparece

y el miedo de ello me abandona.

Me siento Viva, muy Viva

infinitamente agradecida

Desde un espacio profundo del alma

y corazon, gracias por lo vivido y compartido

UN RESSENTI

Je vais à la rencontre du Shiatsu

alors se présente ce qui me fait peur,

les nœuds et les mémoires accumulées

dans le tissu et dans les structures de mon corps.

Je suis consciente de la douleur qu’ils ont contenu…

Je vis un instant au bord de l’abîme

Une main guérissante calme mes agitations

Ce qui me fait peur disparaît

et la crainte m’abandonne

Je me sens Vivante, très Vivante

infiniment reconnaissante

Depuis un espace profond de l’âme et du cœur,

merci pour tout ce qui a été vécu et partagé.

Merci à l’AIST et à ses membres qui ont permis la réalisation de ces missions, merci à tous ceux et celles qui ont fait vivre les missions.

Cet article a été publié dans shiatsu solidaire avec les mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.