transmission du shiatsu au Pérou en 2016 avec l’AIST

Du 3 au 18 novembre à Sicuani et Coasa avec Florence

La cordillère, en route vers Coasa

Nous assurions les soins en shiatsu aux enfants et adultes de l’APAINE, centre de rééducation physique de Sicuani, et donnions les cours de Shiatsu au personnel soignant ainsi qu’aux membres de l’association Allin Kawsay, rencontrés lors d’une précédente mission.

Les cours de shiatsu se sont déroulés dans l’optique de l’intervention du samedi suivant pour la fête du Bien Vivre, qui se déroulait sur la place de la ville.

Cours de Shiatsu assis à L’APAINE

Samedi, nous sommes donc allées proposer le résultat de notre formation aux habitants de la ville. Il y avait une quinzaine de tentes, dont une, spécialement prévue pour le shiatsu. Nous proposions des shiatsu assis et allongés, les habitants de Sicuani faisaient la queue et ont énormément apprécié le shiatsu.

Shiatsu pour la semaine du Bien Vivre à Sicuani sur la place

 

Conférence à Sicuani pour la semaine du Bien Vivre

La semaine suivante nous étions à Coasa, au foyer pour adolescents créé et animé par l’association Allin Kawsay. Nous avons organisé et commencé la formation le lendemain matin avec les quatre formateurs du centre et l’après-midi avec les adolescents à leur retour de l’école. Nous étions à Coasa six mois auparavant, les jeunes ont apprécié et ont continué à le pratiquer entre eux.

Les animateurs du foyer en formation de shiatsu

 

 

 

Mission de novembre 2016

Je serai à Sicuani en mai 2106 avec Florence, avec laquelle je suis déjà partie, pour continuer la transmission du Shiatsu au personnel soignant de l’APAINE, centre de rééducation pour enfants handicapés, et aux membres de l’association péruvienne Allin Kawsay, cette mission est financée par l’AIST dans le cadre de ses missions solidaires.

L’enseignement commencé en 2012 à L’APAINE à Sicuani a porté ses fruits, les élèves de l’APAINE ont formé les membres de ALLIN KAWSAY, qui sont en train de devenir à leur tour  formateurs en shiatsu dans diverses structures : centres sociaux pour femmes maltraitées et jeunes en rupture sociale, adultes handicapés pour créer du lien, et dans le foyer pour adolescents à Coasa où nous avons initié le processus.

Nous sommes parties avec Jean et Silvia de l’association ALLIN KAWSAY, le « bien vivre » en quechua, à Coasa, et après un magnifique voyage de six heures qui traverse la cordillère, sommes arrivés à Coasa, village perché dans la montagne. Nous sommes restées deux jours avec eux au « Hogar » le foyer pour adolescents que Jean et Silvia ont fondé. Vingt-quatre garçons et filles y résident, le plus souvent pour des raisons familiales difficiles, ce peut être aussi parce que leur maison est trop éloignée de l’école.

Nous avons enseigné un petit protocole de shiatsu aux éducateurs, mixte de shiatsu martial et fluidique. Ce protocole destiné aux adolescents devait être non intrusif, nous l’avons imaginé pour que les éducateurs puissent l’enseigner aux jeunes et pour que les jeunes puissent le pratiquer entre eux.

Les éducateurs l’ont apprécié, les jeunes aussi car pendant ces deux jours vingt d’entre eux ont reçu ce shiatsu à leur retour de l’école ; nous avons enseigné le protocole aux éducateurs pendant des temps réservés le matin et l’après midi, et avons terminé en beauté le mardi soir par une initiation au shiatsu qui a rencontré un vrai succès avec vingt jeunes présents et l’équipe des éducateurs réunis dans la bibliothèque du centre, chacun avait amené sa couverture qu’il avait posée au sol, les jeunes ont été très attentifs et joyeux.

Nous avons été ravies de notre passage à Coasa, de l’avis de Jean et Silvia les enfants ont été touchés, transformés pour certains dans leur comportement par cette aventure de deux jours. Les éducateurs ont le projet de continuer à enseigner ce petit protocole aux adolescents.

 

Cet article a été publié dans shiatsu solidaire avec les mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.